LA GOUTTE D'EAU, POUR MOI, C'EST TERMINÉ | LA GOUTTE D'EAU

06 29 52 27 01

LA GOUTTE D'EAU, POUR MOI, C'EST TERMINÉ

LA GOUTTE D'EAU, POUR MOI, C'EST TERMINÉ

Les représentations des 2, 3, 4 octobre à l'Espace 44 seront mes dernières en tant que metteur en scène. L'occasion de revenir sur cette première expérience théâtrale, ma foi fort captivante et riche en émotions. La faute notamment à ma troupe à la motivation sans faille : Lise, Lorenzo, Nicolas, Justine et tout particulièrement, mon ami Damien qui a eu la bonne idée de me pousser vers les planches. La faute également à un public d'amis et d'anonymes, qui a répondu présent la majeure partie du temps et s'est montré globalement enthousiaste. Petit découragement, malgré tout, au contact de l'industrie du spectacle, peu encline à cliquer sur le bouton "Répondre" de ses mails alors qu'elle se place en garante de la culture. Tant pis pour eux et leurs spectateurs : nous, on a pris notre pied et la majeure partie de notre public avec nous.

Nous avons su le surprendre, l'amuser, le questionner et même parfois lui tirer une larmichette honteuse. Certains ont pu trouver ça un peu trop convenu voire, pour certain.e.s, un tantinet sexiste, mais ceux-ci n'ont simplement pas pu rentrer dans un texte que j'ai voulu honnête, sincère et sans prétention. Car LA GOUTTE D'EAU, c'est avant tout une lettre d'amour, adressée à toi, mais aussi aux femmes et aux hommes en général. Elle raconte comment une femme éperdument amoureuse peut baisser les bras à force de trahison et de désillusion. Elle raconte comment un homme peut devenir bon ou mauvais du fait de ses choix. Car on ne naît ni bon, ni con, on le devient. La lâcheté du poncif "les choses n'arrivent pas par hasard", qui tend à nous dégager de nos responsabilités, du respect et de la loyauté dus à ceux qu'on dit aimer, n'y change rien. Nous sommes les seuls architectes de nos vies de par nos choix et leurs conséquences.

Que va-t-il advenir de LA GOUTTE D'EAU ? La troupe actuelle recherche un.e metteur en scène pour reprendre le flambeau. Par la suite, je cèderai les droits d'auteur sans regard sur la création à quiconque voudra proposer sa vision. En ce qui me concerne, je tourne cette page (cornée) et me concentre désormais sur HASHTAG, mon nouveau projet qui, je l'espère, s'avérera aussi réussi et gratifiant ! Rendez-vous les 2, 3, 4 octobre au Théâtre l'Espace 44 (Lyon 1) pour les dernières versions de l'auteur original !

Merci !

Publié le Lundi 15 octobre 2018 par la-goutte-deau

Poster un commentaire